Patrimoine mondial de l’Unesco 1998.

Nichée au cœur de la vallée de la Béronne, dans l’un des faubourgs de Melle auquel on accédait par la porte Saint-Jacques, l'église Saint-Hilaire - du nom de l'évêque de Poitiers et docteur de l’Église du IVe siècle - dépend de l'abbaye de Saint-Jean d'Angély. Une église est attestée dans la seconde moitié du XIe siècle. De la campagne de travaux du début du XIIe siècle, il reste les volumes harmonieux du chevet qui présentent une succession d’absides s’échelonnant sur le chœur et le transept, en composant deux étages : celui du chœur et de son déambulatoire à chapelles rayonnantes.

Le trésor de 77 monnaies, retrouvé en 2010 au pied de colonnettes jumelées dans le déambulatoire, aide à dater le chœur – ca.1112 et 1120. Le chapiteau épigraphe dit Facere me Aimericus rogavit. Le commanditaire est très certainement Aimeri de Melle, donateur de Verrines et de Chail à l’abbaye de Saint-Jean d’Angély.

L'église que nous contemplons aujourd'hui date de l'époque romane et du XIXe siècle. Très dégradée par les guerres de Religion, elle ne sera restaurée qu'à la suite de son classement en 1846, sous l'impulsion de Prosper Mérimée et Pierre-Théophile Segrétain, architecte départemental. Les éléments gothiques et classiques sont éliminés pour favoriser une unité romane. Des chapiteaux, des modillons néo-romans sont créés. Le clocher est reconstruit en 1850.

Du prieuré, il ne reste que le portail sud dont on peut admirer la richesse iconographique, à l'intérieur de la nef : chaque claveau accueille un saint, un apôtre, un abbé, autour du Christ au sommet de la composition. La qualité du programme sculpté se retrouve aussi sur les chapiteaux et modillons représentant feuillages, scènes profanes et sacrées, et un bestiaire riche. On a reconnu le nombre important d’ateliers intervenant à Saint-Hilaire, influencés par les chantiers poitevins de Charroux, Airvault, Aulnay, Saintes et Angoulême.

Avant de rentrer dans l'église, on remarquera, sur le bras nord, le linteau, remploi funéraire gallo-romain, décoré d'un couple en buste dans un médaillon.

Ce qui frappe le visiteur en entrant dans l'église est certainement l'ensemble liturgique, réalisé en 2011 par Mathieu Lehanneur. L'artiste s'appuie sur l'impression que « cette église donne le sentiment très singulier d’avoir été enfoncée dans le sol, comme si une main invisible - peut-être divine - l’avait ancrée ici". Située à la croisée du transept, l’œuvre est composée de marbre blanc de Namibie et d’albâtre pour le mobilier.

 

Quatre aumôneries accueillaient les voyageurs à Melle dont celle de Saint-Hilaire. Le bourg se situe au Moyen Âge à la croisée de nombreux chemins dont ceux empruntés par les pèlerins : le "magnum iter sancti Jacobi" cité par un texte de 1333 passant par Saint-Léger-de-La-Martinière, et le Chemin de Baudrou traversant le faubourg de Saint-Hilaire, provenant de Saint-Maixent. Le portail du cavalier semble accompagner les pèlerins qui choisissaient de faire un détour par le sanctuaire marial de l’abbaye de Celles-sur-Belle, soutenu plus tard par Louis XI.

Les commanditaires, l’abbé de Saint-Jean d’Angély et certainement le seigneur de Melle, ont donné de grands moyens pour l’édification de Saint-Hilaire. Aujourd’hui sans cesse admirée, on y accueille toujours à proximité les pèlerins de notre temps.

Informations complémentaires :



Protection :

Classée MH 1914

UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle1998

Bibliographie :

Laissez-vous conter le chœur de Saint-Hilaire de Melle, Pays d’art et d’histoire du Mellois en Poitou, 2012 (22 p.)

BOUVART P., CLAIRAND A., Église Saint-Hilaire. Melle. Deux-Sèvre, Rapport d’opération archéologique Moyen Âge et période contemporaine, HADES, 2012

BOURGEOIS L., TEREYGEOL F., « Melle », in Les Petites villes du Haut-Poitou de l’Antiquité au Moyen Âge, Formes et monuments, vol 2., Mémoire XXVII, 2005, pp. 77-112

 

Manifestations culturelles liées aux chemins de Saint-Jacques de Compostelle :

Visites grand public et animations éducatives sur le thème du pèlerinage, animés par le Pays d’art et d‘histoire du Mellois en Poitou.

 

Reconnaissances culturelles et touristiques :

- Petite Cité de caractère

- Pays d’art et d‘histoire du Mellois en Poitou.

 

Informations pratiques :

Accès :

Accès pédestre : GR 655

Géolocalisation : 46°13'12.2"N 0°08'58.1"W

Informations sur services culturels et touristiques liées à la visite du lieu :

Le Pays d’art et d‘histoire du Mellois en Poitou propose :

- Visites grand public (en français et en anglais) de Saint-Hilaire et de la ville de Melle sous le prisme du pèlerinage,

- Animations éducatives sur le thème du pèlerinage et de la civilisation médiévale.

Accessibilité handicapés.

Édifice affecté au culte.

 

Contacts :

Mairie

Quartier de la Mairie

79 500 Melle

05 49 27 00 23

Office de tourisme du Pays Mellois

3, rue Emilien Travers

79 500 Melle

05 49 27 15 10

 

Cure

12 rue Saint-Pierre

79 500 Melle

 

Communauté de communes du Mellois en Poitou

Pays d’art et d’histoire du Mellois

1 rue du Simplot – 79 500 Melle

05 49 27 09 62

n.gaillard@paysmellois.org

 



Localisation

Galerie

    Eglise Saint-Hilaire de Melle Eglise Saint-Hilaire de Melle Eglise Saint-Hilaire de Melle
< Retour à la liste des points d'intérêt