Dix siècles d’histoire, de l’architecture romane à la construction classique

La mention la plus ancienne de l'abbaye date des années 1020 ; mais il est probable qu’une fondation plus ancienne l’ait précédée, dès le Xe siècle, lui donnant son nom à partir du latin cella, désignant une cellule, un monastère. Dès 1095, les Chroniques de Saint-Maixent évoquent des miracles et des prodiges qui s’y manifestent. Le pèlerinage dédié à la Vierge, connaît dès lors un succès fulgurant, du même ordre que ceux de Rocamadour ou Soulac. La fondation sera favorisée autant par les seigneurs locaux que les évêques et certains rois, et en premier Louis XI.

Aux XVIe et XVIIe siècles, l’abbaye connaît des années de troubles qui la plongent dans les affrontements entre catholiques et protestants. Les Huguenots s’en prennent à l’abbatiale en 1568. Les bâtiments sont gravement endommagés. Le relèvement viendra seulement dans les années 1670, avec l’architecte François Le Duc, dit Toscane. L’édifice que nous visitons aujourd’hui doit beaucoup à ce chantier de reconstruction. Si certaines de parties romanes et gothiques des chapelles et de l’abbatiale sont toujours lisibles, l’essentiel du bâtiment conventuel propose un parti classique.

La période révolutionnaire éteint un temps l’activité spirituelle du site avec le départ de son dernier abbé, Charles-Maurice de Talleyrand (+1838), plus connu pour sa brillante carrière diplomatique et politique sous le Premier Empire.

Aujourd’hui, l’abbaye et l’abbatiale accueillent toujours le pèlerinage que l’on nomme Septembrêche. Les bâtiments conventuels sont devenus un site culturel accueillant un festival de musique baroque et de nombreuses expositions.

En 2018, a été inauguré un nouvel orgue dans l’abbatiale, projet tenu par l’Association des amis de l’orgue européen de Celles-sur-Belle. L’instrument est une merveille en chêne et fer forgé.


Protection :

L'ensemble est classé Monument historique en 1977

Bibliographie :

Laissez-vous conter l'Abbaye Royale de Celles-sur-Belle, Pays d’art et d’histoire du Mellois en Poitou, 2016 (35 p.)

Raconte-moi l'abbaye royale et l'abbatiale de Celles-sur-Belle, Pays d’art et d’histoire du Mellois en Poitou (23 p.)

ALLARD T., MOISDON-POUVREAU P., CRAVALLEE-LIEGE A., Celles-sur-Belle et son canton. Deux-Sèvres , SRI, Geste Editions, coll. Images du patrimoine n°241, 2006, 80p.

LARGEAU A., abbé, Histoire de l’abbaye de Celles-sur-Belle, Paris, Res Universis, Nouvelle édition 1991


Informations sur services culturels et touristiques liées à la visite du lieu :

Le Pays d’art et d’histoire du Mellois en Poitou propose :

- Visites grand public de l'abbatiale : son histoire, son architecture et son mobilier

- Animations éducatives sur le thème du pèlerinage et de la civilisation médiévale.

Accessibilité handicap.

Édifice affecté au culte.

 

 

 

Adresse

14 rue des Halles

79370 Celles-sur-Belle

Localisation

Galerie

< Retour à la liste des points d'intérêt