L’église Saint-André de Sauveterre-de-Béarn est un bel exemple de transition du roman au gothique. Ce monument témoigne de l’importance de l’Église dans le développement de cette sauveté à la frontière du Béarn occidental. Elle eut les honneurs du roi de France, Philippe III le Hardi, en 1274 .

Une église, deux styles

L'église Saint-André illustre la transition entre les deux grands courants architecturaux du Moyen Âge. Son chœur, du XIIe siècle, est flanqué de deux absidioles en cul-de-four voûtées en berceau. L’ensemble roman, est percé d’ouvertures longues et étroites cintrées. Sur la croisée du transept s’élève un clocher fortifié que seules les techniques de construction gothique du XIIIe siècle autorisent, tout comme la nef voûtée de croisées d’ogives.

Une histoire mouvementée

Au Moyen Age, l’église domine le cimetière paroissial qui, loin d’être mis à l’écart comme aujourd’hui, est un lieu public fréquenté, la présence des défunts garantissant la loyauté des transactions entre vivants. Le cimetière jouxte alors la place du marché, où trône le pilori. Ce marché du vendredi a laissé pour seules traces, à l’ouest, une série encore visible d’arcades, probables vestiges d’une halle moderne. C’est là que, le 17 janvier 1344, le jeune Gaston Fébus et sa mère reçoivent, sous l’ormeau, l’hommage des habitants. Au XVIe siècle, la vicomtesse Jeanne d’Albret interdit le catholicisme en Béarn. L’église Saint-André qui avait déjà subi des destructions de statues de son portail d'entrée, est alors convertie en temple pour 50 ans.

Une belle parure décorative

L’église possède de beaux éléments décoratifs dont deux chapiteaux historiés qui représentent « le Mensonge et la Gourmandise» et une nativité. Autres originalités au Nord, une porte latérale est surmontée d'un chrisme inversé. Au sud une autre porte est réservée aux cagots, population exclue de la communauté. Enfin le portail d’entrée participe de cette richesse architecturale. L’unique voussure est occupée par des anges adorateurs. Le tympan est composé de deux cintres avec un Christ en gloire entouré d’un tétramorphe, autrement dit des quatre Évangélistes.

 

 

 

Adresse

Rue de l'abbé Duplech

64390 Sauveterre-de-Béarn

Localisation

Galerie

    L'église Saint-André de Sauveterre-de-Béarn L'église Saint-André de Sauveterre-de-Béarn L'église Saint-André de Sauveterre-de-Béarn L'église Saint-André de Sauveterre-de-Béarn
< Retour à la liste des points d'intérêt