Le Palais Gallien

Le Palais Gallien est un monument majeur pour la ville de Bordeaux puisque c'est le seul témoin restant du patrimoine monumental et architectural de la ville antique de Bordeaux, alors Burdigala.

À l'époque il fut construit en périphérie de la ville, à l'écart des zones habitées. Néanmoins, au fil des siècles, le développement urbain induit l'encerclement des ruines du Palais Gallien par la ville.

 

Son nom actuel provient de deux interprétations anciennes erronées.  Au Moyen Âge, on considérait que le Palatium Galianae abritait les restes du palais d'une légendaire Galiène, concubine imaginaire de Charlemagne ou épouse de Cénebrun et première reine de la ville. Cette légende est abandonnée dès la fin du XVIe siècle au profit d’une réalité plus historique.  Les ruines sont identifiées avec raison à celle d’un amphithéâtre antique, mais elles sont alors, à tort, associées à Gallien, empereur des années 250/260 ap. J.‐C.

Malgré le relatif bon état de conservation des vestiges du monument – certaines parties du mur périphérique sont conservées sur une hauteur de près de 20 mètres – l’histoire de cet amphithéâtre reste mal connue. Implanté en bordure de la ville antique, il servait d’arène aux combats de gladiateurs. Long d’environ 132 m et large de plus de 110 m, il pouvait accueillir quelque 22 000 spectateurs, avec des gradins aménagés en bois.

Dès le début du Moyen Âge, le site est peu à peu abandonné. Quelques siècles plus tard, à l’époque moderne, il devient un lieu de promenade, mais aussi de débauche. Il sert alors de repères aux duellistes et aux prostituées, avant d’être transformé en dépotoir.

Dès 1793, la Municipalité, endettée, décide de lotir le Palais‐Gallien et d’en vendre les terrains.  C’est de cette époque que date la construction du quartier actuel.  Pourtant, les risques de destruction encourus par les vestiges de l’amphithéâtre conduisent à l’édiction de deux arrêtés préfectoraux, en 1800 et 1807.  Classé Monument historique en 1840, confirmé en 1911, le Palais‐Gallien fait l’objet de fouilles officielles en 1864, puis de travaux de consolidation et de mise en valeur par l’architecte Charles Durand, entre 1886 et 1889. L’édifice demeure cependant mal connu et les dernières fouilles archéologiques, dirigées par le Professeur Robert Etienne, ont été menées entre 1953 et 1964.

Il ne reste de l’amphithéâtre que la porte monumentale et les amorces elliptiques qui supportaient les gradins.  Des fouilles archéologiques menées en 2010 et 2011 ont notamment permis de réviser les estimations autour de la date de construction de l’édifice : on pense désormais que l’amphithéâtre a été construit entre 90 et 150 ap. J.‐C.

Adresse

126 Rue du Dr Albert Barraud

33000 Bordeaux

Localisation

Galerie

    Le Palais Gallien de Bordeaux Le Palais Gallien de Bordeaux Le Palais Gallien de Bordeaux Le Palais Gallien de Bordeaux Le Palais Gallien de Bordeaux Le Palais Gallien de Bordeaux
< Retour à la liste des points d'intérêt