Ville d'art et d'histoire de Rochefort

 

À la voir si calme, au long de son petit fleuve, tranquille, épanouie, fondue dans le paysage et comme faite pour lui, qui croirait que la ville de Rochefort fut un jour décidée.

 

Érik Orsenna, Rochefort et la Corderie Royale, 1995.

Née avec son arsenal maritime , fondé par Louis XIV en 1666, cette fille de la mer incarne la ville des innovations et des voyages par excellence. Même lorsqu’elle redécouvre son patrimoine démesuré et constellé de lieux uniques qui lui ont valu son label Ville d’art et d’histoire dès 1987.

L’origine : un site naturel protégé, sur la façade atlantique

Située dans un méandre de la Charente, Rochefort est au début du XVIIe siècle une petite seigneurie entourée de marais. En 1666, Louis XIV décide sur les conseils de Colbert d’y implanter un nouvel arsenal maritime pour y construire, armer et réparer les navires de la Royale. La Charente est alors un atout pour cette installation : son estuaire est naturellement protégé par les îles d’Aix, Oléron et Ré ; navigable jusqu’à Angoulême, elle permet l’avitaillement de l’arsenal en matières premières et marchandises.

L’implantation de la ville-arsenal

Cet espace industriel s’étire le long de la rive droite du fleuve et simultanément, une ville nouvelle tracée en damier, sort de terre pour loger ouvriers et marins. Parmi les nombreux ateliers construits, la Corderie est sans doute le plus prestigieux. Longue de 374 mètres, cette usine à fabriquer les cordages devient un modèle d’architecture classique et le plus grand bâtiment industriel d’Europe.

La ville, un décor de façade

En 1689, l’intendant Michel Bégon édicte un règlement d’urbanisme visant à l’amélioration de l’habitat et de l’hygiène : les habitants sont contraints d’élever des maisons en pierre de taille à un ou deux étages. Cet ensemble, encore lisible aujourd’hui, donne à la ville sa physionomie actuelle. Ce mouvement d’embellissement de la ville se prolonge jusqu’au milieu du XVIIIe siècle par l’édification de puits, de fontaines, du théâtre et d’hôtels particuliers pour les officiers de Marine.

L’accès à la modernité

Les travaux de modernisation permettent à l’arsenal de s’adapter aux innovations techniques du XIXe s. qui apportent également un regain d’activité. L’arrivée du chemin de fer, le creusement de nouveaux bassins pour le port et la construction du Pont Transbordeur en 1900 amorcent le désenclavement de la ville.

La belle endormie… et son éveil

Pourtant le déclin de la ville-arsenal devient inéluctable et sa fermeture définitive en 1927 porte un coup rude à l’activité économique principale de la ville. À partir des années 1930, l’aéronautique navale relance progressivement l’économie. Mais l’incendie de 1944 laisse les rives de la Charente en friche jusque dans les années 1970, lorsque la Ville se lance dans la réhabilitation de ce riche patrimoine par le sauvetage de la Corderie Royale. Ainsi par la réhabilitation et la valorisation progressive de son patrimoine, Rochefort a su transformer son image d’orpheline délaissée en ville maritime ouverte riche d’un passé à redécouvrir et centre d’activités en développement.

Aujourd’hui, un Site patrimonial remarquable (regroupant ZPPAUP et secteur sauvegardé) dont le Plan de sauvegarde et de mise en valeur est en cours, préservant l’unité d’ensemble du patrimoine bâti qui fait la richesse et la spécificité de la cité. Ville pôle du territoire Rochefort Océan, Rochefort continue avec enthousiasme ce travail de reconquête du patrimoine, et s’engage dans une réflexion sur les paysages de l’estuaire de la Charente, de Cabariot à l’Île d’Aix. Son classement en 2013 au titre des sites, n'est que le prélude à d'autres actions dont la plus ambitieuse est l'obtention du label Grand Site de France.

L’équipe du Service du patrimoine vous accueille et vous propose de découvrir la ville, son histoire et ses patrimoines grâce au Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (situé au Musée Hèbre), à des expositions temporaires, des publications, un programme de visites découvertes de la ville, des collections, des expositions, des conférences et rencontres à thèmes, l’animation d’un service éducatif du patrimoine –destiné au public jeune de 4 à 25 ans, des rencontres entre le patrimoine et les arts et/ou le spectacle vivant, sa participation aux manifestations nationales, régionales, locales autour de l’architecture.

Adresse

Musée Hèbre

Service du Patrimoine

63 avenue de Gaulle

17 300 ROCHEFORT

 

Localisation

Galerie

    Rochefort Rochefort Rochefort Rochefort Rochefort Rochefort Rochefort